L’ancêtre de la pizza n’a jamais été aussi moderne. Peu connu en France, ce mets transalpin retrouve depuis quelques années ses lettres de noblesse sur toutes les bonnes tables italiennes.

A mi-chemin entre pizza et foccacia, la pinsa romana présente une pâte croustillante et moelleuse juste ce qu’il faut, conçue à partir d’un mélange de 3 farines. Le résultat tout en légèreté, plus digeste qu’une pizza classique, et pile dans la tendance healthy. Comme son nom l’indique, cette spécialité originaire de Rome s’apprête pourtant à déferler sur Mulhouse. Une première dans la région, que nous sommes fiers de vous faire découvrir !

La rue de la Moselle sera-t-elle rebaptisée rue de l’Italie ? Après l’arrivée d’Engel’s Coffee en 2012 et Mamma Mozza en 2015 dans cette même rue, Andreucci Pizza est le petit dernier d’Andrea Bon, notre boss au regard pétillant et au sourire plus fondant que de la mozza. Ce serial entrepreneur poursuit son petit bonhomme de chemin à l’italienne, pour le plus grand plaisir de nos papilles.

Ouverture d'Andreucci Pizza
Andreucci c'est très bon

Oubliez la malbouffe : chez Andreucci, on vous fait la promesse du fait maison. Des produits disponibles aussi bien sur place, en livraison ou à emporter. Côté boisson, c’est prosecco et limonade à l’italienne, s’il vous plaît. De savoureux desserts artisanaux complètent l’offre : l’occasion de redécouvrir les classiques de la gastronomie italienne.

Côté garniture, la générosité est de mise : on préfère vous prévenir, vous allez déguster ! Réalisées sous vos yeux, les parts de pinsa se parent des ingrédients les plus délicats : coppa, parmesan, légumes marinés… c’est simple et grandiose à la fois.

La part de pinsa s’affiche entre 3,8€ et 4,5€. Comptez entre 9€ et 13€ pour une pinsa entière. Des tarifs raisonnables qui misent sur l’effet de partage : n’hésitez pas à varier les plaisirs en repartant avec plusieurs parts de pinsas ! Nous continuons à expérimenter pour vous proposer régulièrement quelques nouveautés fort appétissantes.

Le petit plus ? Un cadre au design soigné, et une pensée pour la planète : couverts en carton, pas de paille ni gobelet pour les boissons, et déchets à trier à la fin du repas. Les pinsas sont servis dans des planchettes en bois, et les récipients se tournent vers le verre pour une logique durable.

Pas de doute : Andreucci, c’est très bon !